Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/10/2016

Evénement la de semaine

                          

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

03/10/2016

comité de soutien françois fillon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comité de soutien de François Fillon du Roussillon pour les primaires centre droite

 CONTACT

Mme Maïté Sanchez Schimd

Email: maite.sanchez-schmid@hotmail.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tel: 06.62.36.98.84

02/10/2016

la jeune fille et la fleur

La jeune-fille et la fleur (image).jpg

                                  Que faire contre la violence

 

Le 21 Octobre 1967, Marc Riboud, décédé cette année, saisissait une photo qui fera le tour du monde « la jeune-fille à la fleur » lors d’une manifestation contre le Vietnam.

Ce cliché peut paraître aujourd’hui désuet ou lourd de sens sur l’impuissance des hommes devant un péril.

Le temps s’est écoulé depuis « la jeune-fille et la fleur », la France a aboli la peine de mort, mais des français tuent des victimes innocentes au nom d’un paradis !

Ce péril vient comme souvent dans notre histoire de France d’une autre culture, d’une autre religion, mais aussi de « français endoctrinés » par une fraction minoritaire de l’Islam.

L’Europe n’a presque plus de frontières, et le monde évolue vite, trop vite peut-être …

Peut-être faudrait-il revenir à nos racines, paysannes ou autres, que l’on a souvent coutume d’appeler « le bon sens ».

 

 

                           Le point de vue de François Fillon

 

 

D’abord référons nous à l’histoire de France, ses conflits, leurs solutions, si à « d’autres temps, d’autres mœurs », je dis qu’il faut imposer à la religion musulmane, comme autrefois aux religions catholique, protestante, juive, des règles et un contrôle administratif, interdire le salafisme et les frères musulmans, reprendre le livre 4 du code pénal utilisé pendant la guerre d’Algérie, et qui prévoit des peines jusqu’à trente ans de prison, pour « intelligence avec l’ennemi ».

Je suis originaire du Mans, et par mon grand-père de Vendée ; ces deux régions cultivent « le bon sens paysan » et leurs concitoyens ont les pieds sur terre. Je veux engager les préfets à refuser toutes manifestations qui ne garantiraient pas toute la sécurité. Nous porterons nos efforts pour un retour à la paix civile en particulier dans l’éducation, les transports, l’habitat, la surveillance des réseaux sociaux, la radicalisation, la lutte contre les commerces illicites, et surtout mettrons un terme à l’impunité.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer