Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/03/2017

SORTIR DE LA ZONE EURO ?

Pourquoi la sortie de la zone euro conduirait à la ruine des épargnants et des travailleurs

 
 
Marine Le Pen propose de sortir de la zone euro. Si un tel scénario devait se produire, cela conduirait à la ruine des épargnants et des travailleurs.
 
1. Une perte de pouvoir d’achat
Tout d’abord, une sortie de la zone euro entraînerait une baisse d’environ 20% de la valeur de la nouvelle monnaie. Autrement dit, 100 euros ne vaudraient plus que 80 nouveaux Francs.
Automatiquement, le coût des produits que nous faisons venir de l’étranger augmentera aussi d’environ 20%. Par exemple, le litre d’essence passera de 1,5€ à 1,8€. De même, les prix des smartphones et matériels informatiques augmenteront très fortement.
Une sortie de la zone euro conduirait à une perte de pouvoir d’achat d’environ 2.000 euros par an.
 
2. Une explosion de la dette, déjà très élevée
La dette française est actuellement de 2 200 milliards d’euros, ce qui correspond environ à 95% de la richesse nationale. Une sortie de la zone euro et une dévaluation de la nouvelle monnaie provoquerait immédiatement une augmentation de notre dette.
Qui paiera la facture ? Les ménages français par l’augmentation des impôts. En effet, il serait alors impossible pour l’Etat de financer les dépenses publiques à leur niveau actuel : l’Etat aura du mal à emprunter de l’argent. Il devra soit réduire drastiquement les dépenses publiques, soit augmenter les impôts pour financer le maintien des services publics (école, sécurité, santé, transports) et le paiement des agents publics.
 
3. Une hausse des taux d’intérêt
En cas de sortie de la zone euro, les taux d’intérêt augmenteraient de manière considérable. Parce que le nombre de ceux qui voudront emprunter à une France qui n’a pas honoré sa dette va très fortement diminuer.
Pour un crédit immobilier de 150.000€ sur 15 ans, le coût total de l’emprunt passerait de 25.000€ à 44.000€ et les remboursements annuels seraient augmentés de 1.260€.
 
4. Des conséquences néfastes pour les épargnants
Une baisse de 20% de la valeur de l’épargne des Français correspondrait, pour un livret d’épargne de 10.000€ à une perte de 2.000€.
 
5. Une explosion du chômage
La sortie de la zone euro pénaliserait les entreprises par une hausse des taux d’intérêts. Elles ne pourront alors plus investir ni créer de l’activité. Conséquence : de nombreuses faillites qui supprimeraient 500.000 emplois.
 
Le Front national tente donc de faire croire aux Français que la France serait plus forte et plus libre sans l’Union européenne et sans l’euro. C’est une dangereuse illusion. De plus, seule et isolée, la France devra livrer une guerre commerciale contre le reste du monde qu’elle ne peut que perdre.

Les commentaires sont fermés.