Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/10/2016

la jeune fille et la fleur

La jeune-fille et la fleur (image).jpg

                                  Que faire contre la violence

 

Le 21 Octobre 1967, Marc Riboud, décédé cette année, saisissait une photo qui fera le tour du monde « la jeune-fille à la fleur » lors d’une manifestation contre le Vietnam.

Ce cliché peut paraître aujourd’hui désuet ou lourd de sens sur l’impuissance des hommes devant un péril.

Le temps s’est écoulé depuis « la jeune-fille et la fleur », la France a aboli la peine de mort, mais des français tuent des victimes innocentes au nom d’un paradis !

Ce péril vient comme souvent dans notre histoire de France d’une autre culture, d’une autre religion, mais aussi de « français endoctrinés » par une fraction minoritaire de l’Islam.

L’Europe n’a presque plus de frontières, et le monde évolue vite, trop vite peut-être …

Peut-être faudrait-il revenir à nos racines, paysannes ou autres, que l’on a souvent coutume d’appeler « le bon sens ».

 

 

                           Le point de vue de François Fillon

 

 

D’abord référons nous à l’histoire de France, ses conflits, leurs solutions, si à « d’autres temps, d’autres mœurs », je dis qu’il faut imposer à la religion musulmane, comme autrefois aux religions catholique, protestante, juive, des règles et un contrôle administratif, interdire le salafisme et les frères musulmans, reprendre le livre 4 du code pénal utilisé pendant la guerre d’Algérie, et qui prévoit des peines jusqu’à trente ans de prison, pour « intelligence avec l’ennemi ».

Je suis originaire du Mans, et par mon grand-père de Vendée ; ces deux régions cultivent « le bon sens paysan » et leurs concitoyens ont les pieds sur terre. Je veux engager les préfets à refuser toutes manifestations qui ne garantiraient pas toute la sécurité. Nous porterons nos efforts pour un retour à la paix civile en particulier dans l’éducation, les transports, l’habitat, la surveillance des réseaux sociaux, la radicalisation, la lutte contre les commerces illicites, et surtout mettrons un terme à l’impunité.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Commentaires

J’ai cru un moment que François parlait de Perpignan : zone de non droit, commerce illicite, signes extérieurs d’extrémisme islamiste, pas assez de places dans les prisons, mais en fait, il parlait en général …
Par contre, moi je prendrais bien le bon sens paysan et la morale de notre bonne vieille religion catholique qui sont les fondements de notre culture catalane.

Écrit par : Fer | 02/10/2016

De toutes façons, il faut faire bougé la France , et malheureusement seul nos politiciens peuvent le faire, sarko juppétte ohhhlande, que des maux (mots) alors voyons qui seras capable de mettre un coup de pied sans passer par les extrémes...

Écrit par : Djamel | 02/10/2016

Les commentaires sont fermés.